Je suis en fait triste au cimetière - Pouchkine

Je suis en fait triste au cimetière.
Je regardais autour - nu
Les cendres sacrées de la mort
Et entouré seulement steppe.
Et par logement éternel
routes rurales est,
Selon son chariot de travail
de temps en temps des coups.
Un simple droit, gauche.
ni rivière, pas colline, pas dreva.
Ici et là, un peu vu les buissons.
pierres silencieuses et tombe
Et des croix en bois
Triste et monotone.

La plupart ont visité la poésie de Brodsky


Toute poésie (contenu par ordre alphabétique)
Évaluation
( Pas encore d'évaluation )
Partager aux amis
Joseph Brodsky
Laisser un commentaire